L’actualité des industries révolutionnées par l’impression 3D

Lunetterie et impression 3D, nouveaux horizons ?

Le 10 March 2016, par Perrine Varin

Si la fabrication additive s’impose dans de nombreux secteurs, il était difficile d’imaginer qu’elle investisse celui de la lunetterie. Et pourtant, depuis quelques années, les solutions qu’elle apporte semblent satisfaire de nombreux opticiens. Quels sont ces avantages ? Quels sont les acteurs du marché ?

Grâce à la technologie additive il est aujourd’hui possible de réaliser des lunettes sur mesure à un prix toujours abordable.Lorsque l’on achète une paire de lunettes il est souvent fréquent qu’elle ne soient pas parfaitement ajustées à la forme de notre visage. Et malheureusement, le savoir faire de l’opticien n’y changera rien. Grâce au scanning du visage, il est tout à fait possible d’adapter la forme des lunettes imprimées en 3D à l’unicité d’un visage.

La variétés des formes est également un des avantages de la fabrication additive, il est aujourd’hui possible d’imprimer des montures de plus en plus complexes. Les capacités techniques des imprimantes permettent aux designers d’imaginer des lunettes aux formes toujours plus extravagantes et originales. La variété de matières permet également de multiplier les possibilités de lunettes imprimées en 3D. Les créateurs de lunettes peuvent ainsi répondre à une demande variée. Attention, tous les matériaux ne sont pas adaptés à la lunetterie, le contact cutanée reste un des critères principaux du cahier des charges.

De nombreux acteurs se positionnent face à cette montée de l’impression 3D dans le monde de l’optique. Voici quelques uns des plus connus.

Monoqool, une société danoise, fabrique des lunettes imprimées en 3D. Les montures sont en  frittage de poudre polyamide, ce qui permet une grande précision. Ces lunettes sont extrêmement légères, elles pèsent environ 10 grammes, soit 30% de moins que des lunettes ordinaires.

Vision-Company-Monoqool-3D

PQ by Ron Arad, propose des lunettes en impression 3D en collaboration avec 3D system. Leur philosophie ? Créer des formes complexes, en se servant des avantages que proposent les nouvelles technologies autant dans les matériaux que le design. Les lunettes sont réalisées uniquement via frittage de poudre mono-matière et sans assemblage (charnières comprises).

dezeen_Springs-3D-printed-glasses-by-Ron-Arad-for-pq_11

L’entreprise Hoet a un positionnement particulier, elle se rapproche de la bijouterie. Il s’agit de proposer des produits très haut de gamme, aux formes originales, modernes et belles. De plus, cette marque utilise le frittage de poudre métallique.

Hoet-eyewear-3D-printed-titanium-glasses

Morgenrot est une société de lunetterie allemande qui remportait le Silmo d’Or en 2014 de la catégorie “Monture Innovation Technologique”. Grâce à un système aimanté, les lunettes Mongenerot sont facilement interchangeables avec des solaires, elles possèdent également des branche en titane se terminant par une partie ajustable en acétate.

SC3 clip on parts, white

Mykita est un des acteurs les plus connus sur le marché, parmi les premiers à se lancer dans l’impression 3D optique, cette entreprise allemande combine impression 3D et originalité des produits. Conçues par le designer  Philipp Haffmans, les montures sont simples et sophistiquées à la fois.

1o26

Oak and Dust propose des lunettes imprimées en 3D avec un matériau atypique. En effet, du liège est présent au niveau du pont de nez. Le designer suisse à l’origine du projet se positionne aujourd’hui comme un acteur atypique du marché de l’optique en impression 3D par l’utilisation de matériaux originaux.

oak-and-dust-005

Le marché de l’optique représente donc une part  considérable pour la fabrication additive. Permettant de fabriquer de petites séries avec un large choix de matériaux, l’impression 3D s’impose comme une des tendances majeures de la lunetterie. De nombreuses start-up se lancent dans l’aventure des lunettes en 3D. Chez Fabulous, nous travaillons actuellement sur un  développement de produits dans ce domaine.

Téléchargez notre book d'applications de l'impression 3D

Perrine Varin

Perrine Varin

Perrine contribue à la rédaction d'articles pour le blog de Fabulous. Elle anime également les réseaux sociaux relatifs à l'agence en effectuant une veille sur l'actualité de l'impression 3D. La contacter sur @fabulous3Dprint sur Twitter www.Fabulous.com.co

Commentaires

  • 2017-03-29 08:37:59

    Affinity

    A minute saved is a minute earedn, and this saved hours!


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

voir aussi

  • Distribution

    L’impression 3D de verre

    Contrairement à une idée populaire totalement fausse, l’impression 3D ne se limite pas qu’au plastique et à la création de petits porte clefs que l’on retrouve dans la corbeille de l’entrée. Cette technologie permet en effet d’utiliser plus de 200 matériaux en passant du plastique à la céramique, à condition d’utiliser une imprimante adaptée. Nous […]

    Le 02 May 2017, par Adrien Humbert

    / / / /
  • Stratégies

    Les matériaux composites

    2017, l’Homme a découvert la majorité des éléments recouvrant et constituant la planète, mais il cherche néanmoins à toujours aller plus loin dans la recherche. Désormais, la majorité de l’innovation ne se fait pas via la création à partir de rien, mais provient principalement de l’assemblage de deux idées, de l’amélioration d’un élément grâce à […]

    Le 02 May 2017, par Adrien Humbert

    / / / /
  • Médical

    L’impression 3D de prothèses auditives

    Selon une étude du cabinet américain Allied Market Research, le marché de l’impression 3D dans le secteur de la santé devrait passer d’un peu moins de 600 millions dollars en 2014, à plus ou moins 2,3 milliards de dollars d’ici 2020. Cette technologie permet de travailler avec des matériaux bio-compatibles et permettant un usage médical, ainsi la recherche […]

    Le 02 May 2017, par Adrien Humbert

    / / / /
mautic is open source marketing automation