Bijouterie et horlogerie

Bijouterie & Horlogerie, quelles applications sectorielles pour l’impression 3D ?

Le secteur de la bijouterie et de l’horlogerie utilise l’impression 3D pour des applications sectorielles définies, découvrez quelques exemples !

Le secteur de la bijouterie et de l’horlogerie ne fait pas exception aux applications sectorielles des industries intermédiaires de l’impression 3D ! En effet, l’impression 3D permet pour ces disciplines de se détacher des contraintes des techniques de fabrication traditionnelles. En effet, grâce à l’impression 3D il est possible de créer de multiples pièces avec une seule machine, ce qui est un réel avantage dans une branche de métier où les pièces doivent être toujours plus inventive et différente.

Ainsi, en bijouterie il est bien souvent utilisé la technique dite « fonderie à cire perdue ». Cette technique permet de créer un moule de cire dans lequel est coulé métal du bijoux final. Au contact du métal chauffé, la cire fond et permet au métal de se solidifier en conservant la forme du moule. Dans ce cas là c’est le moule de cire qui est imprimé en 3D. De nombreux bijoutier et joaillier utilisent cette technique.

Au niveau de l’horlogerie, certaines marques se mettent à l’impression 3D. Bien que ce corps de métier nécessite une grande rigueur et connaissance des mécanismes, il trouve  de nombreux avantages dans les problématiques de consommation actuelle. En effet, si l’on pense aux exigences de personnalisation, de séries limitées des consommateurs tout en gardant un prix abordable, le monde de l’horlogerie a de gros progrès à faire. De ce fait, la société d’horlogerie française ALB s’est positionnée sur ce marché en utilisant la fabrication additive !

Aller plus loin avec les industries intermédiaires dans le secteur du luxe, du bâtiment, de la distribution mais aussi des musées. D’autres applications existent comme le design et la mode,  le sport, la robotique, le monde des jouets,le secteur alimentaire, le textilel’optique, le bricolage, l’architecture, le cinéma, le secteur du médical, la cartographie, les arts de table, le dentaire, la communication et marketing ainsi que la musique.