Un certain nombre d’opérations de communication de marques mettant en avant le potentiel de l’impression 3D florissent ici et là, à l’étranger comme en France.

C’est le signe que l’impression 3D est arrivée aujourd’hui à un « stade d’attention » auprès du grand public et que ses potentialités techniques permettent de donner réalité à un marketing de la personnalisation au coeur des stratégies de communication, toutes marques confondues. En effet, la vraie valeur, le vrai luxe d’un produit, n’est plus uniquement sa qualité fonctionnelle ou d’usage mais aussi l’adaptation à son usager. Les grandes marques l’ont bien compris depuis plusieurs années, et l’impression en 3D permet aujourd’hui d’incarner cette personnalisation avec des outils permettant la ré-appropriation des technologies de fabrication usuellement détenues par les producteurs.

Voici 3 exemples de cette nouvelle tendance :

BARILLA

Il y a quelques mois Barilla a lancé un concours de design nommé Print Eat, appelant les Makers à inventer de nouvelles formes de produits. On parle ici de Makers plutôt que de Designers car l’idée se cachant derrière ce concours est bien l’intégration par Barilla de la technologie d’impression 3D pour inventer à court ou moyen terme une imprimante alimentaire domestique permettant de produire des pâtes customisées à la maison. Le cahier des charges des designers intégrait l’obligation de pouvoir imprimer ces pâtes en 3D.  Une révolution de la consommation qui pourrait ressembler à ce qu’a été Nespresso pour la consommation de café.

Rosa Barilla impression 3D

  • CHÂTEAU DE VERSAILLES

Hack King’s Design est une opération mêlant communication et impression 3d : à l’occasion de l’exposition intitulée « le 18ème aux sources du Design », le Château de Versailles propose aux designers-makers de Hacker la fameuse commode de la chambre du Roi Louis XIV conçue et produite par André-Charles BOULLE en 1715. Là aussi l’idée est bien de redessiner la commode. Le Château pousse les Makers à utiliser au maximum de leurs capacités les techniques de numérisation et impression 3D existantes. (L’opération est conçue et produite par Fabulous)

Commode Louis XIV Palace of Versailles
by FABULOUS
on Sketchfab

  • TBWA

Le groupe mondial de communication et sa filiale à Toronto fêtent le Noël de leurs clients avec une carte de voeux original : leur offrir le jouet qu’ils auront dessiné, en se servant de la numérisation et impression 3D pour donner vie à tous ces jolis monstres.

Un joli coup de pub qui là aussi fait appel à la créativité de Makers en herbe pour exploiter les ressources de l’impression 3D. La conclusion est donc simple : nous sommes tous des Makers, il ne manque plus qu’à la technologie d’impression 3D d’adapter ses contraintes à la réalité de nos dessins.

Alors si vous voulez mener des opérations de communication originale et dans le sens de la personnalisation du marketing, utilisez l’impression 3D !