Depuis quelques temps, les baskets ont la côte avec les jeunes … et les moins jeunes ! Loin de se limiter au domaine du sport, elles se portent tout les jours et envahissent les devantures de magasins. Un nouveau marché à exploiter pour l’impression 3D et les marques afin de coller aux besoin de personnalisation et de renouvellement. Mais avant toute chose, revenons sur le concept d’impression 3D de baskets.

Une chose est importante à comprendre, lorsque l’on parle d’impression 3D de baskets, on parle en réalité de la semelle. C’est cette dernière et uniquement elle qui bénéficie de la technologie de fabrication additive. Soyons plus précis encore, la semelle imprimée en 3D est celle dite intermédiaire ou intercalaire. C’est celle qui est comprise entre la semelle extérieure et intérieure. Minime, direz vous ? Pas vraiment, lorsqu’il s’agit de running, cette semelle est absolument primordiale puisqu’elle permet d’absorber les chocs de la course. En créant un maillage composé de polymères et élastomères, l’impression 3D permet de répondre parfaitement au cahier des charges. Solidité, flexibilité, absorption des chocs et réduction du poids autant de critères qui influent sur le choix du consommateur.

Ce maillage, imprimé via la technologie du frittage de poudre, est utilisé par plusieurs grandes marques de sport. New Balance lançait il y a quelques temps, la fabrication de sa basket en partenariat avec la firme 3D System. Disponible, normalement, au mois d’Avril 2016, cette nouvelle forme de baskets se veut redéfinir les critères de sélections des consommateurs. En effet, avec la démocratisation des baskets « de ville », les critères principaux restent le style, la couleur etc … Or, avec une semelle imprimée en 3D, la technologie appliquée et les bénéfices à l’utilisation devraient être les critères principaux de choix pour le consommateur.

Futurecraft 3D de New Balance
Semelles Duraform Flex TPU New Balance

Adidas se lance également dans l’aventure en imprimant sa basket Futurecraft 3D. Utilisant la même technologie que New Balance, la marque se dépasse en allant plus loin dans la personnalisation. Créer une basket et surtout une semelle épousant parfaitement la forme de votre pied. Comment ? En modélisant votre pied avant l’impression de la semelle.

Adidas Futurecraft 3D
Adidas Futurecraft 3D

La marque Urban Armor propose également son projet de semelle en impression 3D avec la basket UA Architech. Nike souhaite aussi se positionner dans cette mouvance généralisée et a récemment fait parvenir des mini KD9 au joueur de basketball Kevin Durant intégralement imprimée en 3D.

Urban Amour UA Architech
Urban Amour UA Architech

Clin d’oeil ou vision futuriste ? Le patron de Nike Eric Srunk s’exprimait récemment sur le sujet :

« Dois- je envisager un avenir où nous (Nike) posséderons des fichiers 3D et vous (les consommateurs) pourraient choisir si vous souhaitez les imprimer chez vous ou dans nos magasins ? Oh oui ! Ce n’est pas si loin. »

Des chaussures intégralement imprimées en 3D et à domicile ? Pour l’instant, cette idée reste à l’état de projet, en revanche bientôt dans vos magasins, la paire Futurecraft 3D de New Balance arrive et pourrait bien révolutionner un marché en plein essor.